Voici pourquoi vous devez rincer le riz avant de le cuire

L’habitude de rincer le riz avant de le cuire est très répandue, mais sommes-nous sûrs que c’est toujours le meilleur choix ? Voyons quels sont les avantages et les inconvénients de cette technique et quand il convient de la pratiquer.

Rinçage du riz

Vos grands-mères vous ont probablement enseigné l’importance de rincer le riz avant de le cuire afin d’éliminer l’excès d’amidon. Cette habitude est bonne dans certains cas, mais ce n’est pas toujours le meilleur choix. Le riz est en effet une céréale riche en amidon et l’un des aliments les plus consommés au monde. C’est pourquoi il existe des milliers de qualités différentes de cette même céréale à travers le monde, mais tous les grains n’ont pas les mêmes caractéristiques.

Quels grains rincer ?

Les grains les plus durs, comme le riz brun ou le riz vénitien, sont idéaux pour les préparations à base de riz froid, comme les salades de riz. Dans ce cas, il est préférable de rincer les grains. La même règle s’applique aux riz basmati, thaï, sushi, rouge et noir. Ces grains sont utilisés dans des préparations qui nécessitent que le riz ne « colle » pas et ne devienne pas crémeux, c’est pourquoi il est préférable de ne pas rincer les grains.

Dans le cas de grains que l’on utilisera plutôt pour des préparations « crémeuses », il est préférable de ne pas appliquer la règle du rinçage des grains. Ainsi, les riz carnaroli, roma, vialone nano et arborio ne doivent pas être rincés. Ces types de riz sont en effet souvent utilisés pour réaliser des risottos, et nécessitent donc beaucoup d’amidon. Il en va de même pour les timbales ou le riz au lait, autant de préparations qui nécessitent que les grains se lient en une sorte de crème. Rincer le grain avant de le cuire enlèverait l’amidon et le rendrait caoutchouteux à la cuisson.

Mais quels sont les avantages et les inconvénients du rinçage du riz ?

Avantages et inconvénients

Commençons par analyser les avantages du rinçage du riz avant sa cuisson. Le rinçage des grains permet d’éliminer toutes les saletés et tous les débris potentiels, ainsi que les polluants tels que les métaux lourds. Un autre « avantage » est l’élimination de l’excès d’amidon, comme on nous l’a toujours enseigné. Si ce sont là de bonnes raisons de rincer le riz avant de le cuire, il y a aussi des raisons de ne pas le faire.

Lorsque vous rincez le riz, vous risquez d’éliminer des nutriments importants ainsi que des substances potentiellement contaminantes. En plus de l’amidon et de la saleté, on risque d’éliminer les folates, le fer, la niacine et la thiamine, l’acide folique et les vitamines B, toutes des substances solubles dans l’eau. Le risque est donc de faire du riz une source de calories sans bénéfices. Il convient donc de faire preuve de discernement en ce qui concerne le riz et le rinçage.

Comment rincer le riz ?

Les grains adaptés au lavage doivent être lavés d’une manière spécifique. Il ne suffit pas de tremper le riz dans de l’eau froide puis de l’égoutter. Il faut procéder à plusieurs lavages. Le lavage se fait de la manière suivante :

  • Le riz est placé dans une cuvette ;
  • On le remplit d’eau froide jusqu’à ce que le riz soit recouvert ;
  • Avec le mai, on déplace le riz (l’eau devient trouble) ;
  • On égoutte le riz à l’aide d’une passoire à mailles fines ;
  • On répète cette opération jusqu’à ce que l’eau ne soit plus trouble mais claire.

C’est exactement la bonne façon de laver les grains de riz, mais n’oubliez pas de ne pas le faire avec les grains que nous allons utiliser pour le risotto ou d’autres recettes crémeuses.

Plus d'articles

Afficher plus Chargement...No more posts.