publicité

Le cholestérol est une substance cireuse produite par le foie. Contrairement à la croyance populaire, le cholestérol est en fait nécessaire à la santé, car il aide à synthétiser les hormones et à digérer les aliments gras. L’organisme produit tout le cholestérol dont il a besoin. Les problèmes ne surviennent donc que lorsque l’alimentation en contient trop.

Les aliments riches en graisses saturées – principalement les graisses animales – augmentent un type de cholestérol appelé lipoprotéine de basse densité, ou LDL. Ce type de cholestérol est connu sous le nom de « mauvais » cholestérol car il peut s’accumuler dans les parois des artères, provoquant leur rétrécissement et leur durcissement.

Comment réduire le mauvais cholestérol sans médicaments

Les changements de mode de vie et la consommation de certains aliments peuvent réduire le taux de cholestérol et améliorer l’éventail des graisses circulant dans le sang.

Les différents aliments réduisent le cholestérol de différentes manières. Certains aliments fournissent des fibres solubles, qui fixent le cholestérol et ses précurseurs dans le système digestif et les font sortir de l’organisme avant qu’ils n’entrent dans la circulation. Certains aliments fournissent des graisses polyinsaturées, qui réduisent directement les LDL. D’autres encore contiennent des stérols et des stanols végétaux, qui empêchent l’organisme d’absorber le cholestérol.

Une première étape pour réduire le taux de cholestérol est de prendre un petit-déjeuner avec, par exemple, un bol de flocons d’avoine ou de céréales complètes préparées avec des flocons d’avoine et d’y ajouter une banane ou des fraises.

Que se passe-t-il pour le cholestérol et la glycémie si vous mangez une banane tous les jours ?

Comme tous les fruits, les bananes sont une bonne source de fibres, en particulier de fibres solubles. Il a été constaté que la consommation d’une plus grande quantité de ce type de fibres contribue à réduire le taux de cholestérol. Une banane de taille moyenne contient près de 105 calories, 27 g de glucides, 1,3 g de protéines et seulement 0,4 g de graisses. Les glucides contenus dans une banane sont les suivants :

  • 3,1 g de fibres
  • 14,4 g de sucre naturel
  • 6,35 g d’amidon

Il contient également 422 mg de potassium et des vitamines A, B et C.

La banane a une teneur élevée en fibres

Les bananes ont une teneur en fibres plus élevée que de nombreux autres aliments tels que les oranges, les fraises, les pistaches, les pommes de terre au four avec la peau et le riz brun. Les fibres, en particulier les fibres solubles, aident à ralentir la vitesse d’absorption du cholestérol et du sucre dans le sang, ce qui contribue à réduire le cholestérol LDL et la glycémie.

L’ajout de fibres à l’alimentation peut également entraîner une perte de poids et contribuer à réduire naturellement la pression artérielle et le taux de cholestérol. Par rapport aux aliments qui ne contiennent pas de fibres, les aliments riches en fibres vous font sentir rassasié plus rapidement et plus longtemps. Avec ce profil nutritionnel, les bananes sont sans aucun doute bonnes pour l’hypercholestérolémie.

Bien que les bananes soient une excellente source de fibres alimentaires, les haricots noirs, les framboises, les petits pois et les spaghettis complets sont de meilleures sources de ce nutriment.

Les bananes ont une teneur élevée en potassium

L’ajout de potassium au régime alimentaire peut contribuer à réduire la pression artérielle, car ce minéral compense les effets du sodium, qui provoque une augmentation de la pression artérielle. Des niveaux élevés de l’un peuvent augmenter les niveaux de l’autre et l’hypertension artérielle augmente les dépôts de cholestérol dans les vaisseaux sanguins, contribuant ainsi aux maladies cardiovasculaires.

Les 422 mg de potassium contenus dans une banane moyenne peuvent aider à atteindre l’apport journalier recommandé en potassium. Parmi les autres bonnes sources de potassium figurent le yaourt, les patates douces blanches ou cuites au four avec la peau, les épinards, les haricots de soja et le jus d’orange.

La banane, consommée quotidiennement, améliore les niveaux de cholestérol et de sucre dans le sang (voici l’étude)

Dans cette étude, les effets de la consommation de bananes ont été observés chez 30 sujets hypercholestérolémiques et 15 diabétiques de type 2. Les volontaires de l’étude ont consommé une dose quotidienne de 250 ou 500 grammes de banane au petit-déjeuner pendant 12 semaines.

La consommation quotidienne de banane a réduit de manière significative la glycémie à jeun (de 99 ± 7,7 à 92 ± 6,9 et de 102 ± 7,3 à 92 ± 5,7 mg x dL(-1) (p < 0,05) après avoir consommé 250 ou 500 g/jour de banane pendant 4 semaines respectivement.

Le rapport LDL-cholestérol/HDL-cholestérol a également diminué (de 2,7 ± 0,98 à 2,4 ± 0,85 et de 2,8 ± 0,95 à 2,5 ± 0,79, p < 0,005) chez les volontaires hypercholestérolémiques. L’analyse de la réponse glycémique après l’ingestion d’une banane a montré une baisse significative du taux de glucose postprandial à 2 heures par rapport à la ligne de base chez des volontaires hypercholestérolémiques recevant une dose de 250 g/jour.

Les modifications de la glycémie et du profil lipidique des patients diabétiques n’étaient pas statistiquement significatives, mais les taux d’adiponectine plasmatique ont augmenté de manière significative (de 37,5 ± 9,36 à 48,8 ± 7,38).

L’adinopectine est une hormone protéique qui régule le métabolisme des graisses et la glycémie. Les chercheurs ont observé que les personnes de poids normal ont des niveaux d’adiponectine plus élevés que les personnes obèses ou en surpoids. L’augmenter est donc bénéfique !

Bien que cela reste à confirmer avec un groupe plus important de volontaires, cette étude pilote a montré que la consommation quotidienne de bananes (250 g/jour) est sans danger pour les volontaires diabétiques et hypercholestérolémiques.