publicité

On le sait, cuisiner nécessite du calme et de la concentration. Mais pas seulement, comme l’enseigne également « MasterChef », il est important de toujours goûter les plats que l’on cuisine.

Facile à dire, le problème c’est qu’avec la vie trépidante que l’on mène, il n’est pas toujours possible de suivre ces règles simples. Parfois on est pressé, le téléphone sonne et on ne peut l’ignorer, on le repose une fois l’appel terminé et on sale le plat en oubliant qu’on l’avait déjà fait.

Que faire dans ce cas ?

Pour être honnête, l’erreur est grave et elle fait partie des erreurs que l’on ne peut pas effacer, du moins pas complètement. Mais même si on ne peut pas y remédier, on peut tout de même faire quelque chose, au moins pour limiter les dégâts. Voici comment.

Plats trop salés ? Découvrez cette méthode infaillible !

Un. Si vous préparez une soupe, un potage ou un bouillon de poisson, l’astuce peut être de retirer la partie liquide trop salée. Il vous suffit alors d’enlever un maximum de ce liquide trop épicé et de le remplacer par de l’eau ou par un autre liquide, tel que du bouillon de légumes sans sel ou du lait, selon votre recette.

Deux. Une autre solution lorsque l’on a abusé du sel dans notre sauce est d’ajouter un aliment acide ou sucré qui permettra de couvrir le goût trop salé du plat. Il est possible d’utiliser par exemple du vinaigre de cidre ou du sucre semoule. Ajoutez-en jusqu’à ce que le goût de votre plat soit rectifié.

Trois. La troisième astuce est de servir le plat trop épicé en l’accompagnant de féculents. Si votre soupe est trop salée, accompagnez-la donc de pommes de terre, de riz ou de pâtes.

Quatre. La dernière façon de “camoufler” un goût trop salé est d’ajouter de la croute de pain, à condition bien évidemment qu’il s’agisse de soupe ou de potage.