La plante la plus toxique au monde est largement utilisée en cuisine, voici ce qu’il faut savoir

En tête du classement des plantes les plus toxiques, on retrouve l’une des plantes aromatiques les plus couramment utilisées en cuisine. Voici de quoi il s’agit et ce que vous devez savoir.

Le jardin botanique de Wandsbek à Hambourg a établi un classement des plantes les plus dangereuses pour la santé en raison de leur toxicité. Étonnamment, la première place a été attribuée à l’une des plantes les plus appréciées et utilisées en cuisine.

La plante la plus toxique du monde

La plante lauréate du titre de la plus toxique au monde est le persil. Cette classification est élaborée annuellement à partir des suggestions des utilisateurs, qui proposent chaque année une liste de plantes ou de fleurs à analyser par les experts. Le classement est ensuite établi en fonction du degré de dangerosité des plantes concernées, dans le but ultime de sensibiliser et de faire prendre conscience des risques potentiels et des effets indésirables que peuvent présenter ces plantes.

Mais comment se fait-il que le persil, l’une des plantes aromatiques les plus utilisées en cuisine, puisse être dangereux ? Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Quels sont les risques liés à son utilisation en cuisine ? Tentons de clarifier la situation.

Le persil est employé comme condiment et arôme dans de nombreux plats à base de viande, de poisson, de légumes, etc. Ses feuilles sont également appréciées non seulement pour leur saveur agréable, mais aussi pour leurs divers bienfaits : elles sont riches en vitamine C et en sels minéraux.

Le danger réside moins dans les feuilles (qui sont parfaitement sûres) que dans les fleurs. Ces dernières se forment au cours de la deuxième année de vie de la plante et renferment des graines. C’est précisément dans ces graines que réside le danger, car elles contiennent une forte concentration d’apiol.

L’Apiol, présent en forte concentration dans les graines des fleurs de persil, est un phénylpropanoïde, c’est-à-dire un composé organique capable de provoquer des contractions musculaires. Ainsi, l’apiol agit sur les fibres musculaires lisses de divers organes tels que l’utérus, la vessie et l’intestin.

La capacité de l’apiol à provoquer des contractions était connue depuis un certain temps, au point qu’au Moyen Âge, l’huile de persil extraite des graines des fleurs était utilisée pour induire des avortements, à l’instar de ce qui se passait avec la noix de muscade. Dans plusieurs cas, cette utilisation abusive a même conduit au décès. En cas de prise à fortes doses, l’apiol peut déclencher des réactions allergiques et endommager les reins et le foie.

Ainsi, pas de panique. Le persil est en effet la plante la plus toxique de l’année 2023, mais cela concerne uniquement les graines de ses fleurs. Heureusement, nous n’utilisons tous que les feuilles en cuisine.

Plus d'articles

Afficher plus Chargement...No more posts.
Share via
Copy link