publicité

Si vos plants de tomates souffrent, voici la solution pour les sauver ! Dans certaines conditions climatiques ou territoriales, en effet, la tomate peut souffrir d’un manque de calcium, une condition qui pourrait même compromettre sa survie.

Dans ce cas, en effet, la plante est incapable d’absorber les nutriments nécessaires, à tel point qu’elle présente une pourriture apicale visible. Cela peut être dû à plusieurs facteurs : parmi les premiers, certainement, on trouve une irrigation trop abondante, ou irrégulière et inconstante. Malheureusement, la sécheresse de cet été, alternant avec des orages soudains et violents, ne permet pas une gestion optimale du potager. Si, par contre, le sol est riche en calcaire, les racines ne peuvent pas pénétrer assez profondément pour atteindre facilement le calcium qui se trouve en dessous et la plante en souffre.

Il en va de même pour une mauvaise fertilisation : le potassium et l’azote, lorsqu’ils sont trop concentrés, risquent de compromettre le bon développement des tiges.

Enfin, les températures élevées affectent également la transpiration correcte des feuilles, les asphyxiant.

Mais ne désespérez pas ! On peut remédier à tout !

Mettez-le d’urgence dans votre potager si vos plants de tomates sont dans un tel état !

Si vous avez reconnu dans les conditions ci-dessus les raisons pour lesquelles vos plants de tomates ne se développent pas correctement, alors n’hésitez pas à ajouter du carbonate de calcium directement dans le sol.

Vous constaterez qu’en très peu de temps, ils seront à nouveau en bonne santé et florissants.

Rendez-vous dans un magasin spécialisé et demandez des informations à votre pépiniériste. Il recommandera une sorte de farine blanche à des doses de 1/1,5 kg par mètre carré.

N’en faites pas trop, vous risquez d’aggraver la situation et de provoquer un flétrissement prématuré des plantes. Lorsque vous appliquez du calcium, n’oubliez pas de fertiliser également le sol. Vous verrez que les semis se revitalisent rapidement.

La prévention

Pour éviter de rencontrer ce genre de problèmes, pensez à planter les tomates dans un sol bénéficiant d’une irrigation constante. Limitez la supplémentation en azote, utilisez plutôt du nitrate ou du carbonate de calcium pour fertiliser et alcaliniser le sol. Alternez la fertilisation traditionnellement recommandée pour les tomates avec du superphosphate minéral (riche en calcium). Et vous jouirez des fruits de votre travail et de vos soins en abondance.