publicité

Quel bonheur de pouvoir siroter un délicieux mojito en bonne compagnie sur la plage, mais attention au citron vert ! Peut-être n’avez-vous jamais pensé au nombre de pesticides qui se déposent sur sa peau, la rendant ainsi immangeable !

Les agrumes, les fruits, les légumes font aujourd’hui l’objet d’enquêtes approfondies de la part des autorités compétentes, précisément parce que, trop souvent, ils s’avèrent être contaminés.

Après le « scandale » des nèfles, et celui des fraises, les inquiétudes grandissent ; c’est notamment le cas pour les citrons verts, pour de multiples raisons. Pourquoi ? Découvrons-le ensemble !

Méfiez-vous du citron vert de votre mojito : sa peau peut ne pas être comestible à cause des pesticides.

Le citron vert est un fruit exotique provenant généralement de pays lointains. Sur le chemin qui le mène à nos rayons, il est souvent traité avec des substances toxiques afin d’assurer une conservation optimale, mais au détriment de notre santé.

De plus, dans les territoires où il est cultivé, les réglementations ne sont pas aussi strictes que sous nos latitudes.

C’est pourquoi il est possible que les agrumes soient pulvérisés avec des herbicides, des insecticides et des pesticides dans des quantités beaucoup plus élevées que ce qui est autorisé chez nous, tout en restant dans les limites de la législation locale. De là, il est facile de comprendre pourquoi la peau peut ne pas être comestible.

Et vous ne pouvez pas savoir à l’avance ! En général, les fruits potentiellement les plus toxiques proviennent du Chili, du Pérou, du Mexique, d’Afrique du Sud et d’Espagne, comme le rapporte GreenMe , un magazine multimédia bien connu pour la défense de notre santé et de la planète.

Ce n’est peut-être qu’en devenant des habitués d’un lieu particulier que nous pourrions « oser » enquêter sur l’origine du citron vert dans notre mojito. Dans tous les autres cas, il devient risqué de consommer notre cocktail préféré car toutes les molécules toxiques présentes sur la peau sont facilement transférées dans notre verre.

Les citrons verts non traités et issus de l’agriculture biologique sont malheureusement beaucoup plus chers que les autres, c’est donc une réelle contrainte pour les restaurateurs de préférer ces derniers aux citrons verts bon marché.

Pour un mojito sûr, le conseil est donc de le préparer à la maison, en choisissant les ingrédients avec soin et en préférant ceux de Sicile et de Calabre, avec une étiquette mentionnant que la peau comestible.

Alors, qu’est-ce que vous attendez ? Commencez à shaker !