Les effets du gingembre : bénéfices et contre-indications

Le gingembre est un aliment riche en caractéristiques qui peut apporter de multiples bienfaits à l’organisme. Cependant, comme tout remède (naturel ou pharmacologique), il peut avoir ses contre-indications, qu’il vaut mieux connaître avant chaque prise.

Excellent pour relever les plats en cuisine et leur donner une touche fraîche et épicée, le gingembre est un produit naturel qui peut également apporter de nombreux bienfaits à la santé. Cette racine possède en effet plusieurs propriétés. Plus exactement appelée rhizome (c’est-à-dire prolongement souterrain de la tige), elle est la partie de la plante Zingiber officinale. Le gingembre appartient à la famille des Zingibéracées. Originaire d’Extrême-Orient, il est aujourd’hui cultivé dans la plupart des climats tropicaux, comme en Inde, en Jamaïque, au Pakistan et au Brésil.

Le gingembre : pourquoi il est bon pour la santé

Comme tout autre remède, qu’il soit naturel ou pharmacologique, le gingembre présente des avantages et, dans certains cas, des contre-indications. Parmi les points positifs, on peut citer son pouvoir anti-inflammatoire, sa capacité à faciliter la digestion et à soulager les nausées. En outre, cette précieuse racine aide à prévenir les rhumes et les grippes et réduit les douleurs de toutes sortes, y compris les maux de tête. D’une manière générale, une consommation quotidienne de gingembre peut donc s’avérer utile pour obtenir un grand nombre de ses bienfaits (si ce n’est tous). Il est également important de souligner que le gingembre peut être pris sous différentes formes : en poudre, en morceaux ou en infusion.

Par exemple, en cas de nausées, mâcher de petits morceaux de racine peut s’avérer très utile. Ou encore, pour faciliter la digestion, mâcher du gingembre à la fin d’un repas ou le boire infusé dans une tisane apporte de multiples bienfaits. De plus, une dose quotidienne de gingembre aide le système immunitaire et prévient même les maladies saisonnières.

Avantages et inconvénients

Comme l’ont souligné certaines recherches scientifiques, le gingembre contribue également à réguler les taux de glucose et de cholestérol dans le sang. Dans ce cas, il est préférable de le prendre sous forme de poudre, à raison de 2 à 3 grammes. Les tisanes sont très bénéfiques car, grâce à sa capacité à atténuer la sensation de faim par son action thermogénique, elles ont également un effet amincissant et dépuratif. Utilisé également dans certains régimes, le gingembre accélère en effet le métabolisme des graisses, en favorisant l’élimination des lipides en excès. Après avoir énuméré les nombreux avantages du gingembre, il est temps de comprendre quelles sont les doses journalières recommandées. En général, dans le cas de la racine fraîche, la quantité journalière peut varier de 10 à 30 grammes. Si, en revanche, il s’agit de poudre séchée, la quantité recommandée est beaucoup plus faible. On parle, dans ce second cas, d’une dose de 3 à 4 grammes par jour.

Des doses plus élevées, dans un cas comme dans l’autre, peuvent entraîner les contre-indications mentionnées ci-dessus. Il s’agit notamment de brûlures d’estomac, d’inconfort intestinal ou d’éruptions cutanées. En tout état de cause, surtout si vous souffrez de certaines maladies ou si vous traversez des phases délicates telles que la grossesse ou l’allaitement, il est toujours conseillé de consulter un médecin avant de prendre ce produit.

Plus d'articles

Afficher plus Chargement...No more posts.