publicité

Le céleri est un légume qui est presque synonyme de minceur. C’est un diurétique naturel puissant qui empêche la rétention d’eau, ce qui en fait le légume idéal pour perdre du poids.

En fait, ce n’est pas une coïncidence si nous le voyons comme l’ingrédient principal de nombreux régimes amincissants, ainsi qu’un excellent ingrédient pour les bonnes soupes et les bouillons dépuratifs. Mais aujourd’hui, nous vous proposons une autre façon de profiter des propriétés amincissantes du céleri : nous parlons du céleri infusé comme ingrédient de base d’un thé très spécial.

Le thé au céleri est en fait l’une des boissons naturelles les plus diurétiques et peut vous aider à perdre de la graisse et à affiner votre silhouette en un temps relativement court.

Le thé au céleri, le meilleur diurétique naturel pour brûler les graisses.

Thé diurétique puissant brûlant les graisses et réduisant le cholestérol

Mais examinons les effets « médicinaux » (au sens large) de ce remarquable légume.

  1. C’est un grand dépuratif

Grâce à sa teneur en potassium, le céleri est idéal pour stimuler la miction et aider le corps à prévenir la rétention d’eau. En facilitant l’expulsion des liquides, il contribue évidemment aussi à l’élimination des toxines. Le thé au céleri est idéal à cet effet, surtout s’il est pris à jeun.

  1. Laxatif naturel

Aide à soulager les symptômes de la constipation de manière tout à fait naturelle, notamment lorsqu’elle survient soudainement en raison de situations stressantes. Son efficacité est due à sa teneur élevée en fibres.

  1. Aide à la digestion

Grâce à sa teneur en sels minéraux, il contribue à neutraliser l’acidité de l’estomac et peut apporter un certain soulagement en cas d’ulcère gastrique.

  1. Réduit le taux de cholestérol

Le thé au céleri aide à réguler la pression artérielle (qui est un facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires). Ceci est dû à sa teneur en potassium déjà mentionnée. Mais les fibres qu’il contient permettent également de lutter contre le cholestérol, en l’empêchant de s’accumuler dans les artères et en prévenant ainsi les maladies circulatoires.