La meilleure méthode pour cultiver le romarin à partir de boutures

Le romarin peut être cultivé en pot dans les lieux froids comme une plante annuelle, mais il pousse généralement dans des endroits ayant une rusticité supérieure ou égale à 8. Cette herbe vivace a la capacité d’atteindre respectivement 1 m de hauteur et de largeur. C’est sans oublier son goût particulier et son piquant qui ravit les papilles gustatives.

Vous ne le savez peut-être pas, mais le romarin peut aussi être facilement cultivé en utilisant une bouture. Malgré le fait que ce sont souvent les graines qui sont utilisées pour la culture, une bouture est une solution idéale pour avoir de nouvelles plantes.

Le bonus avec cette technique est qu’elle permet d’obtenir des plantes avec la même génétique que la plante mère. Le romarin obtenu détiendra ainsi la même saveur, le même processus de croissance et une résistance identique aux maladies. La culture avec une bouture est alors idéale si vous voulez une variété précise de romarin. Voici la meilleure manière de le cultiver à partir d’une bouture.

Sélection des pousses

La première phase consiste à choisir des pousses de la plante mère pour sélectionner les boutures. Ces pousses devront avoir des tiges flexibles et vertes, en plus d’une croissance fraîche et saine. Évitez de prélever ces boutures sur de vieilles tiges ou celles qui ont un aspect ligneux. Ces derniers ne pourront pas bien s’enraciner.

Prélèvement des boutures

Après la sélection de bonnes pousses, prélevez maintenant les boutures en coupant la tige à l’aide d’une paire de ciseaux stérilisée et bien aiguisée. Ensuite, à partir d’une pointe de croissance, coupez 6 pouces environ ou plus dans le cas où les racines de certaines pousses ne se développeraient pas.

Enlèvement des feuilles inférieures

Ces feuilles doivent être enlevées des boutures prélevées. Vous pouvez le faire en utilisant vos doigts. Pincez-les autour de la tige et retirez les deux pouces inférieurs.

Enracinement des tiges

Ajoutez un peu d’eau dans un bocal et mettez-y les tiges. Placez ensuite le contenant dans une zone chaude qui ne reçoit pas une lumière directe du soleil. Changez fréquemment l’eau du contenant avec une eau assez fraîche avec une température ambiante.

Vous permettez ainsi à ces plantes de mieux s’oxygéner et vous empêchez les boutures de pourrir. Il faudra quelques semaines aux boutures pour pousser de nouvelles racines.

Rempotage des boutures

La prochaine étape est le rempotage des boutures. Ce sont juste les boutures qui ont pu former des racines qui seront rempotées. Les autres devront être jetées. Le rempotage doit se faire dans un brassage de terre sableuse assez drainante.

Pour préparer ce mélange, vous pouvez combiner du sable et du terreau en quantité identiques. Puisque le romarin aime rester un peu sec, vous pouvez aussi utiliser du terreau fabriqué pour les cactus ou les plantes grasses.

Prise de soin des plantes

Ici, il faudra placer le plant dans un endroit où il recevra la lumière indirecte ou filtrée du soleil. Dès que vous remarquez le rétablissement des racines, vous pouvez l’exposer à la lumière directe.

Pour une bonne croissance, privilégiez un temps d’exposition au soleil de 7 h/j approximativement. En ce qui concerne le sol, il ne doit pas être détrempé, mais plutôt humide en attendant l’apparition de nouvelles pousses.

Les soins à prodiguer au romarin seront moindres dès qu’il devient robuste, un signe qui prouve qu’il est bien établi. Vous devrez l’exposer à la lumière directe du soleil et l’arroser seulement lorsque vous remarquerez par un toucher que sa terre est sèche.

La plante pourra être rempotée au fur et à mesure qu’il grandit, mais ne le faites pas tant que le pot n’est pas rempli de racines.

Les plus gros risques pour la plante en termes de maladies ou de ravageurs sont la pourriture des racines et l’envahissement des pucerons.

Récolte des romarins

La récolte peut commencer lorsque la plante atteint 6 pouces environ en hauteur. Vous pouvez alors le couper fréquemment en faisant votre récolte dès que vous en avez besoin.

Attention ! Il ne faut pas couper plus du tiers du romarin en une seule récolte. Vous pourriez empêcher la plante de rebondir.

Plus d'articles

Afficher plus Chargement...No more posts.