Culture des pommes de terre : les règles importantes à suivre

Pour réussir la culture des pommes de terre, l’espace est souvent un véritable problème. Bon nombre de jardiniers se retrouvent dans un dilemme : renoncer à manger des pommes savoureuses ou supprimer du jardin certaines plantes. En effet, il faut avoir de l’espace pour faire pousser les pommes de terre. Si vous devez vous lancer dans une telle culture, il vous faudra prévoir un grand espace. Il est important d’avoir au moins 45 cm entre chaque rangée. Pour vous éviter des complications, nous vous proposons la méthode adéquate de culture des pommes dans un espace restreint. Il s’agit de la culture en pots. Elle vous garantit des pommes de terre moins sensibles aux parasites et aux maladies sans creuser des trous longtemps. Découvrez les règles importantes pour réussir votre culture de pommes de terre en pot.

Quelles sont les règles importantes à prendre en compte ?

Avant de vous lancer dans la culture des pommes de terre, il est indispensable de suivre ces règles :

Connaître le nombre de plants à mettre dans votre contenant

Cette première règle est la plus importante. Vous devez avoir une idée du nombre de plantes à mettre dans votre pot pour éviter une surcharge. Généralement, il est recommandé de mettre un plant dans un seau de 10 litres. Lorsque vous en mettez plus, vous vous retrouvez avec de petites pommes de terre, ou avec rien.

Il est possible de mettre plusieurs plants dans les grands contenants. Ainsi, le mieux pour une telle culture est donc de donner l’espace nécessaire aux plants pour qu’ils se développent correctement.

Choisir la variété de pommes de terre adéquate

La variété des pommes de terre est aussi une règle importante, car le résultat final en dépend. De nombreux jardiniers préfèrent cultiver les pommes de terre primeurs dans des pots.

Très appréciée en cuisine, cette variété est souvent récoltée 60 à 90 jours après sa plantation (au milieu de l’été). Ainsi, elle n’est pas affectée par le mildiou comme les autres variétés.

Arroser convenablement les pommes de terre

Il s’agit d’une règle universelle pour toutes les plantes en pot. Généralement, les racines s’enfoncent dans le sol pour rechercher l’eau. Dans le cas des plantes en pot, les racines n’ont pas cette possibilité, elles sont confinées. Les plantes se remettent donc à vous pour avoir un sol humide.

Le nécessaire pour la culture des pommes de terre

Après la maîtrise de ces différentes règles, il vous faudra avoir le matériel adéquat. Le contenant est le premier. Vous pouvez vous servir de plusieurs choses pour la culture des pommes de terre : de vieilles poubelles, de grands pots de fleurs et des seaux de 10 litres. Le contenant à choisir doit disposer d’un excellent drainage. Dans le cas contraire, vous risquez d’avoir des pommes de terre pourries. Vous pouvez donc faire des trous sous le contenant s’il n’y en a pas.

Pour avoir de bons résultats, votre culture aura besoin de terreau et de semence. Le terreau doit être de bonne qualité, et aussi adapté à la culture en pot. Le terreau favorise également l’écoulement de l’eau.

L’utilisation de l’engrais est un choix personnel, car elle n’est pas indispensable. Ainsi, il n’est pas rare de voir certains jardiniers se servir d’un engrais liquide naturel, car d’autres préfèrent un engrais à libération lente. Toutefois, avant de faire ce choix, il est recommandé de prendre connaissance du mode d’emploi. Cela permettra de ne rien faire de travers.

Enfin, comme pour tous les êtres vivants, l’eau est aussi indispensable aux plants de pommes de terre. Par ailleurs, vous devez leur accorder toute votre attention et un soin particulier pendant l’arrosage. Le sol doit être maintenu humide, mais pas trop.

Plus d'articles

Afficher plus Chargement...No more posts.