Lorsque vous faites vos emplettes et que vous achetez une grosse botte d’herbes fraîches, vous êtes tout fier de l’exposer sur une étagère du réfrigérateur, bien emballée dans du plastique ou du papier. Toutefois, cette fierté prend un grand coup lorsque vous êtes impuissant face à cette belle botte fraîche et verdoyante qui commence à noircir sous vos yeux.

Certes, vous participez activement à la réduction des déchets alimentaires, mais lorsqu’il s’agit des herbes, vous ne vous en sortez pas vraiment. Même si la technique de la congélation dans les bacs à glaçons est souvent préconisée, vous ne le faites jamais, peut-être parce que vous les aimez quand elles sont toujours fraîches.

Heureusement, il est toujours possible d’utiliser vos herbes fraîches avant qu’elles ne pourrissent. Eh oui ! Vos tiges de coriandre peuvent vous permettre de concocter des marinades et des vinaigrettes spéciales green. Les tiges de persil ne sont pas non plus en reste. Découvrez d’autres utilisations spéciales de ces deux herbes fraîches qui ne manquent souvent pas à la maison.

Les nombreuses utilisations du persil

Qu’il s’agisse des tiges de persil ou de coriandre, elles sont incontournables pendant la préparation de plusieurs plats. Vous avez pris l’habitude de mettre des tiges de persil dans la soupe ou dans son bouillon, dans un pot de haricots, etc. Son ajout apporte aux recettes une touche à la fois verte et savoureuse.

Outre les nombreux plats dans lesquels elles peuvent être utilisées, les tiges qui sont tendres et proches des feuilles de persil peuvent être insérées dans la préparation d’une salsa verde italienne, d’une sauce pesto ou des miettes de pain épicées.

Même le romesco vert avec des piments et des amandes a besoin de vos belles tiges de persil. Pour rendre les salades plus croquantes, vous pouvez également y insérer du persil ou de la coriandre hachée.

Les tiges de persil peuvent donc être utilisées dans plusieurs recettes à savoir :

  • la sauce pesto ;
  • les haricots ;
  • le poisson frit ;
  • les soupes et les bouillons ;
  • les salades ;
  • la chapelure de pain ;
  • l’huile (pour l’aromatiser).

Les multiples utilisations de la coriandre

Les tiges de coriandre s’utilisent pratiquement de la même manière que les tiges de persil. Elles sont très sollicitées dans les recettes indiennes, mexicaines, vietnamiennes et bien d’autres.

Si vous n’avez plus de tiges de persil à disposition, vous pouvez alors ajouter la coriandre à vos bouillons, en prenant le soin de le noter sur son contenant pour pouvoir l’utiliser dans les recettes appropriées.

Vous pouvez les hacher finement et en mettre dans vos sautés et dans vos currys comme la base. Il est aussi possible de les ajouter aux piments rouges séchés, à l’ail et aux oignons si vous voulez les faire frire.

Pour rôtir un porc portoricain qui doit mijoter lentement, utilisez aussi la coriandre comme la base pour votre marinade. Préparez également des vinaigrettes et des sauces en utilisant vos tiges de coriandre (coup de cœur pour la sauce yéménite épicée).

Les tiges de coriandre peuvent donc être utilisées dans plusieurs recettes à savoir :

  • les rôtis ;
  • les sautés ;
  • les vinaigrettes ;
  • les bouillons ;
  • les currys ;
  • les légumes (pour les aromatiser).

Vous pouvez utiliser des tiges de coriandre et de persil congelées ou fraîches dans vos recettes. Il faut juste réserver quelques feuilles pour décorer vos plats. N’utilisez surtout pas les parties noires, coriaces ou noueuses de ces tiges, car elles n’apporteront aucun supplément de saveur aux plats.