Les bienfaits d’avoir un chlorophytum à la maison

Les plantes d’intérieur peuvent être une touche décorative qui donne de l’ambiance à votre maison. En plus de décorer votre intérieur, un chlorophytum vous permet de profiter des bienfaits de l’air ambiant. Un argument convaincant pour cultiver ces espèces de plantes faciles à entretenir.

Quels sont les bienfaits d’avoir d’un chlorophytum à la maison ?

Si de nombreuses plantes d’intérieur peuvent purifier l’air, le chlorophytum est l’une des variétés les plus assainissantes. Certaines plantes peuvent purifier l’air de la maison avec moins d’intensité, alors que cette plante est l’une des plus puissantes. Et pour cause, elle améliore davantage la qualité de l’air. La NASA a hissé le chlorophytum, originaire d’Afrique du Sud, au rang des plantes les plus efficaces pour son effet dépolluant. S’il absorbe une grande quantité de CO2, il diminue également le niveau de dioxyde d’azote dans une pièce. Ainsi, dans un espace rempli de plantes araignées, ces niveaux sont proches de zéro après 24 heures. Le chlorophytum est donc une plante idéale pour les grandes pièces telles que la salle à manger ou le salon.

Comment cette plante vivace est-elle cultivée ?

Vous pouvez vous procurer cette plante à la puissante action photosynthétique en pot dans une pépinière ou un magasin de jardinage. Si le pot est trop petit, n’hésitez pas à la rempoter dans un contenant plus spacieux afin de permettre à cette plante, qui a la capacité d’absorber le monoxyde de carbone, de s’épanouir pleinement. Nous vous recommandons de rempoter le chlorophytum chaque année au printemps dans un pot légèrement plus grand ou directement dans votre propre terre de jardin. Pour favoriser une croissance vigoureuse des jeunes plants, il est conseillé de percer des trous dans le pot pour permettre un drainage adéquat lors de l’arrosage. Insérer des galets d’argile ou du gravier dans le pot est recommandé pour un drainage optimal. Une bonne qualité de sol est essentielle pour le bien-être de cette plante à grandes feuilles, car c’est le sol qui la nourrit et qui stimule la croissance de ces plantes pollinisatrices.

Quelles sont les précautions à prendre pour cultiver ces plantes en pots ? Cette plante décorative peut être sujette aux maladies courantes qui touchent les plantes d’intérieur, telles que les infestations de cochenilles et d’araignées rouges. Il est également important de surveiller la couleur de la chlorophylle. Si le feuillage semble terne, il est conseillé de déplacer la plante vers un endroit plus lumineux. Si vous observez que les grandes feuilles deviennent sèches et jaunes, cela peut indiquer un besoin d’arrosage ou d’engrais. Dans ce cas, il est recommandé de vaporiser la plante avec de l’eau non calcaire et d’ajouter des éléments nutritifs au sol.

Comment arroser cette plante d’intérieur ?

Pour que la culture aboutisse à la croissance d’une belle plante, il est conseillé d’arroser le chlorophytum régulièrement, mais modérément. Pendant l’été, il est conseillé de vaporiser les feuilles avec un nébulisateur pour que l’humidité soit légère. Les conditions nécessaires sont similaires au lieu de naissance naturel de cette plante vivace.

Comment présenter cette plante verte d’intérieur ?

Pour prendre soin de cette espèce végétale, il est important de placer le pot près d’une source de lumière. Une fenêtre ou une baie vitrée est l’espace idéal, sauf que le chlorophytum ne doit pas être exposé à la lumière directe du soleil. Cette plante pousse mieux dans une salle de bain éclairée, car l’humidité de la pièce permet d’obtenir un beau feuillage vert foncé. La température idéale : entre 18-20°C.

Comment prendre soin de la plante à chaque saison ?

Pendant la saison où les températures sont douces, les conditions sont optimales pour la croissance. Il s’agit d’arroser la plante tous les deux jours pour qu’elle ait suffisamment d’humidité. En outre, vous devrez incorporer de l’engrais liquide dans le sol toutes les 8 à 2 semaines, car c’est la période de croissance du chlorophytum. En automne et en hiver, il faut être plus prudent car le sol doit être sec entre les arrosages. Les arrosages doivent être moins fréquents pendant l’automne et l’hiver.

Plus d'articles

Afficher plus Chargement...No more posts.