Ce n’est pas toujours une question de moustiques, mais plutôt de savoir quels insectes vous ont piqué

Si vous remarquez des rougeurs sur certaines parties de votre corps avec des démangeaisons intenses, ne pensez pas aussitôt aux moustiques. Ils ne sont peut-être pas les responsables.

Pendant l’été, toutes les piqûres et les démangeaisons sont souvent associées aux moustiques. Néanmoins, il existe d’autres insectes qui peuvent piquer. En effet, avec la température qui augmente, plusieurs insectes s’activent. Cependant, ce sont les moustiques qui tournent habituellement autour de nous.

De nombreuses dispositions (répulsifs et moustiquaires) sont prises pour se protéger contre les moustiques, mais il n’est pas rare de se retrouver avec des boutons. Parfois, une sensation de démangeaison nous pousse à nous gratter, ce qui peut entraîner un autre problème. Les gonflements ne sont pas toujours l’œuvre des moustiques, les phlébotomes et les acariens du bois peuvent aussi être responsables des irritations.

Les indésirables qui peuvent et peuvent provoquer des enflures et des irritations

Les phlébotomes

Les phlébotomes sont souvent confondus aux moustiques. Les femelles ont aussi besoin de piquer les mammifères, les humains, les reptiles ou les oiseaux, pour se nourrir. Pour piquer leurs proies, ces insectes indésirables introduisent leur pièce buccale dans la peau et injectent leur salive qui contient des enzymes anticoagulants. Ces dernières facilitent l’extraction du sang. Leurs piqûres sont souvent courtes et répétées, ce qui entraîne des rougeurs, des gonflements et des démangeaisons sur une grande surface du corps.

Les acariens xylophages

Si vous avez un plafond et un plancher en bois, ou des meubles un peu anciens, les rougeurs ou les gonflements sur la peau sont peut-être dus aux acariens xylophages. Ils piquent les humains et se nourrissent aussi du sang des larves de xylophages. Ces nuisibles se nourrissent du bois et ils laissent ensuite des déchets qui attirent les acariens. À leur tour, ils se nourrissent du sang des larves de xylophages. Cela entraîne leur mort. Pour cette raison, les acariens permettent d’éviter une quelconque infestation de ces larves. Néanmoins, les acariens constituent également un problème.

Lorsque ces indésirables ne trouvent pas assez de larves, ils se tournent vers les humains ou les matières organiques (les tissus ou la poussière). Ainsi, les acariens libèrent des substances nocives qui sont responsables de la formation des bulles gênantes qui provoquent des démangeaisons. Elles peuvent durer plus longtemps, une journée par exemple.

Plus d'articles

Afficher plus Chargement...No more posts.