Boutures de pélargonium : comment multiplier les géraniums en massif ?

Les pélargoniums, encore appelés géraniums, sont très connus par les amoureux du jardinage. Ce sont des végétaux d’été qui se cultivent assez facilement. Ils offrent non seulement une multitude de nuances et de couleurs, mais ils sont aussi disponibles dans des variétés tombantes. Ces dernières sont très appréciées pour garnir les paniers suspendus, pour concocter des variétés pour les bordures ou pour les jardinières. Ces plantes sont aussi très connues pour leurs multiples senteurs telles que le citron, la rose, le cola, etc.

Malgré leurs nombreuses propriétés, les géraniums n’arrivent pas à résister au gel. Pour ne pas totalement les perdre pendant le froid, vous pouvez alors extraire les boutures des pousses saines. Cela permettra de produire d’autres pélargoniums.

À quel moment procéder au prélèvement des boutures ?

Il est important d’attendre que les géraniums poussent correctement et soient bien établis. Lorsque cette condition est remplie, vous pourrez alors prélever les boutures à l’aube pendant que les plantes sont encore bien humides à cause de l’arrosage de la veille.

Il faudra couper, à peu près, 2,5 cm des nouvelles pousses saines qui ne sont pas florifères. Coupez juste ce qu’il faut, environ 3 à 4 pousses au plus d’une plante établie. Cela permettra de ne pas trop affaiblir la plante mère.

Comment procéder pour mettre les boutures de géraniums en condition ?

Vous aurez besoin de quelques pots ayant une mesure d’environ 10 cm. Faites ensuite une combinaison de terreau pour semences et remplissez les pots. Ce mélange est efficace pour ouvrir le terreau et pour améliorer la circulation de l’air tout autour des racines qui se développent. Elle améliore également le drainage.

Après cette étape, il faudra prélever les boutures de géraniums d’une longueur d’environ 4 pouces au plus. Vous pouvez utiliser un couteau de jardin ou un sécateur bien aiguisé et bien propre. Voici les étapes à suivre.

  • Commencez par enlever les feuilles inférieures des boutures pour empêcher qu’elles se reposent sur le compost humidifié. Si c’est le cas, elles pourriront.
  • Trempez ensuite l’extrémité que vous avez sectionnée dans un mélange d’enracinement hormonal. Il s’agit d’un composé qui peut être sous la forme d’une poudre ou d’un gel. Il aide les racines à se développer et à être solides. Toutefois, il faut noter que les géraniums ont cette capacité à s’enraciner sans trop d’efforts. Cette étape n’est donc pas obligatoire.
  • Introduisez les boutures dans le mélange de compost granuleux et commencez par les arroser.
  • Trouvez un emplacement aux pots, de préférence un espace chaud et lumineux, mais qui ne sera pas en contact direct avec la lumière du soleil.
  • Le compost doit être humide tout en n’étant pas détrempé afin que les boutures ne pourrissent pas.

Il est fréquent que les jardiniers enferment certaines boutures dans des propagateurs ou dans des sacs plastiques afin de favoriser l’enracinement. Pour les pélargoniums, cette astuce n’est pas du tout conseillée puisque leurs boutures détiennent des feuilles charnues qui peuvent très vite moisir.

À quel moment les boutures doivent être transplantées ?

Les boutures doivent rester dans l’endroit lumineux et chaud pendant quelques semaines et le terreau doit être un peu humide. Dans ces conditions et pendant ce laps de temps, les boutures commenceront alors par pousser. Ce sera le signe que les racines commencent à se développer pour devenir de jeunes plantes très bientôt.

Maintenez-les donc dans les pots et arrosez-les dès que vous remarquez que le terreau est sec. Le système racinaire sera développé et sain entre 8 et 10 semaines. Vous pourrez alors placer les boutures dans des pots personnels qui seront, au préalable, remplis avec du compost à usage général.

Plus d'articles

Afficher plus Chargement...No more posts.