Il est de plus en plus courant de voir des plants d’herbes aromatiques sur les rebords des fenêtres, sur les balcons et dans les jardins, notamment du basilic qui, en cette saison, est la star des plats d’été et des salades fraîches grâce à sa saveur et son arôme délicats.

Basilic en bocal: comment le garder toujours frais pour vos recettes

On a tendance à utiliser du basilic frais plutôt que séché ou congelé, notamment parce que lorsqu’on l’achète emballé, il faut, au bout de quelques jours, le conserver au réfrigérateur, ce qui lui fait perdre sa fraîcheur et le fait noircir. Au lieu de cela, le moyen le plus rapide de donner du goût, de la fraîcheur et de la saveur à vos recettes, c’est de l’avoir à portée de main et de le prendre directement du plant. C’est pourquoi nous choisissons de plus en plus de le cultiver en pot ou dans le jardin. Pour ceux qui vivent en appartement, vous pouvez placer un plan sur le balcon ou dans la cuisine, prêt à l’emploi.

Malheureusement, les belles feuilles vertes du basilic ne sont pas toujours viables très longtemps. Souvent, les feuilles noircissent, jaunissent ou pourrissent, jusqu’à ce que le plant meure. Cela peut être dû à l’arrosage. Cependant, tout le monde ne sait pas comment prendre soin de ce type de plantes, c’est pourquoi des experts en arrosage et en taille vous donnent de bons conseils pour avoir un plant de basilic toujours bien entretenu, avec de belles feuilles. Le parfum du basilic vous aidera également à éloigner les moustiques, qui commencent déjà à apparaître à cette période.

Comment avoir un basilic frais: l’astuce utilisée par les jardiniers pour le rendre fort et luxuriant

Il faut tout d’abord mettre le basilic dans un pot dans un endroit idéalement sombre et aéré. Cela vaut également pour la culture dans le jardin. Le basilic a besoin de beaucoup d’eau, surtout en été. En général, en saison chaude, il a besoin d’être arrosé deux fois par jour. Pour savoir si le plant a trop ou trop peu d’eau, il ne faut pas attendre que les feuilles tombent ou jaunissent, il suffit de toucher la terre ; si vous sentez qu’elle est sèche, alors il faut l’arroser, sinon, si elle est encore humide, vous n’avez pas besoin de le faire. Attention également à l’excès d’eau qui peut faire noircir ou pourrir les feuilles.

Si vous remarquez que le basilic a trop d’eau ou s’il a trop plu, mettez-le à l’abri puis exposez-le pour essayer de le faire sécher. S’il y a beaucoup de feuilles jaunes, retirez-les. Lorsqu’il est placé dans le jardin, il est possible d’utiliser la technique de paillage que connaissent bien les jardiniers. Il suffit donc de répandre de la paille ou autre autour du plant afin d’obtenir le bon taux d’humidité du sol. 

En revanche, si vous constatez que le plant est déjà en train de mourir, la dernière solution est de le tailler, en ne laissant que les nœuds, où de nouvelles feuilles pourraient naître.

L’astuce pour arroser le basilic lorsqu’on n’est pas à la maison

Si vous vous absentez pendant quelques jours et qu’il n’est pas possible de vous en occuper, un moyen économique de ne pas laisser le plant sans eau est de l’arroser grâce à des bouteilles positionnées à l’envers. Il est également possible de trouver dans le commerce des systèmes d’irrigation goutte à goutte, vous permettant de programmer les heures et même les jours pour irriguer vos plants. Beaucoup d’entre eux fonctionnent à l’énergie solaire, ce qui vous permet de réduire vos factures d’électricité.