Attention à l’érythritol : ce nouvel ingrédient permettant de sucrer les boissons, le café ainsi que les tisanes, est devenu de plus en plus populaire ! Zéro calorie pour un goût très sucré, presque plus sucré que le sucre blanc classique, qui pourrait pourtant vous causer bien des problèmes !

Découvrons ensemble tous les avantages et inconvénients de cet édulcorant. Vous les connaissez déjà ? Si vous voulez en savoir plus, lisez la suite !

L’édulcorant le plus en vogue du moment

L’érythritol est un édulcorant dont les nutritionnistes et les diététiciens parlent de plus en plus. Alternative au sucre, il n’apporte pas de calories supplémentaires lorsqu’il est ajouté aux boissons et aux préparations.

Mais sommes-nous vraiment en présence d’un produit qui va révolutionner les habitudes culinaires ? Sa force réside précisément dans son apport calorique égal à zéro ; c’est pourquoi il est commercialisé comme une alternative diététique.

Il a en effet un pouvoir sucrant 10 à 600 fois supérieur à celui du sucre. Ce type d’édulcorant est souvent consommé par toutes les personnes, notamment les diabétiques, qui, pour des raisons de santé, ne peuvent pas utiliser le sucre classique.

Mais il est également utile pour ceux qui suivent un régime alimentaire strict. Une autre note positive concerne la santé dentaire puisque, comme nous le savons tous, le sucre est responsable des caries et des problèmes bucco-dentaires classiques.

L’érythritol, en revanche, n’affecte pas ces processus. En effet, avec le xylitol, il est souvent utilisé dans la fabrication du chewing-gum et du dentifrice !

Attention à l’érythritol : les deux côtés « négatifs » de cet édulcorant

S’il est vrai que l’érythritol est excellent à bien des égards, il présente également des points négatifs. En effet, pour les sportifs et les personnes souhaitant perdre du poids, l’utilisation de ce type d’édulcorant peut, à long terme, entraîner une résistance à l’insuline.

Cela se produit parce que le corps reconnaît le goût sucré, mais comme il n’y a pas de glucose, il s’habitue à ne pas produire d’insuline pour le métaboliser. Lorsque des sucres normaux sont réintroduits, l’organisme peut ne pas se rendre compte qu’il s’agit de vrai sucre, et continue donc de ne pas produire d’insuline, provoquant ainsi une résistance à l’insuline.

Le deuxième aspect négatif concerne quant à lui l’altération de la flore bactérienne. Les conséquences peuvent être diverses. Il se peut par exemple que la flore bactérienne, au lieu d’effectuer des processus digestifs, donne lieu à des processus fermentatifs, provoquant ainsi un état de ballonnement abdominal permanent.