publicité

À la maison et surtout au jardin, les plantes ne manquent jamais. Ceux qui aiment le jardinage et les couleurs, font tout pour avoir de nombreuses plantes ornementales sur leur balcon, dans leur jardin, sur leur terrasse ou encore sur les rebords des fenêtres de la maison. Les plantes décorent et apportent une touche de couleurs à la maison. Mais certaines variétés et espèces sont nocives et parfois même toxiques pour ceux qui entrent en contact avec elles. Voyons à quelle plante vous devez faire attention : elle fait partie des plus appréciées !

Attention à cette plante très toxique !| Elle est présente dans le jardin de millions de personnes, mieux vaut la retirer !

Cette magnifique plante offre une floraison radieuse dans le jardin et n’a pas besoin de beaucoup d’entretien ni de soins. Cependant, la toxicité de cette plante est souvent sous-estimée. La plante en question, c’est le narcisse, dont les bulbes sont particulièrement toxiques. Le narcisse contient divers alcaloïdes tels que la lycorine, l’oxalate de calcium, l’hémantamine et diverses substances amères. Ceux-ci sont répartis dans toute la plante, mais la concentration la plus élevée se trouve dans les bulbes. Les variétés de jonquilles qui possèdent ces propriétés toxiques sont :

  • Narcisse blanc (Narcissus papyraceus)
  • Jonquille (Narcissus dubius)
  • Le narcisse des prés (Narcissus pseudonarcissus)
  • Le Narcisse des poètes (Narcissus poétiques)
  • Narcisse des montagnes (Narcissus requienil Roemer Narcissus assoanus)

Narcisse, cette plante est très toxique : mieux vaut ne pas en avoir au jardin !

Les jonquilles contiennent des substances toxiques qui peuvent affecter le système circulatoire (notamment le cœur), le système digestif (foie, estomac, intestins ou reins), ainsi que le système nerveux. Les principes vénéneux de cette plante sont très forts, principalement en raison de la forte teneur en narcissines et scyllaines dans les bulbes. La capacité d’empoisonnement est si élevée que l’extrait des bulbes, s’il entre en contact avec le sang par une plaie, peut paralyser le cœur. L’ingestion des feuilles et des bulbes de jonquilles peut provoquer les effets suivants s’ils sont consommés par les humains et les animaux :

  • Problèmes digestifs : ils sont causés par l’ingestion des feuilles, des fleurs ou des bulbes de la plante. Parmi les effets négatifs de la consommation de cette plante figurent : les douleurs gastriques et intestinales, les vomissements, les nausées, la diarrhée, l’incapacité à avaler, les dommages au foie, à l’estomac et aux intestins (ulcères gastro-intestinaux).
  • Problèmes circulatoires : diminution du rythme cardiaque, hypertension. Dans les cas graves, arrêt cardiaque.
  • Troubles du système nerveux : tremblements, convulsions, maladresse psychophysique, douleur généralisée et, dans les cas graves, paralysie du système nerveux central.

Narcisse : veillez à ne pas le toucher, il provoque des dermatites et des irritations

Le simple contact avec la plante peut produire une dermatite de contact, qui affecte généralement les personnes qui manipulent cette plante sans porter de gants. En effet, les fleuristes subissent parfois des irritations cutanées/dermatites après un contact intensif avec la sève de ces plantes. Ainsi, pendant la période de floraison, si vous entrez en contact avec le narcisselavez-vous bien les mains pour vous protéger des dangers.

Les animaux qui se nourrissent des feuilles ou des fleurs de cette plante ressentent des douleurs abdominales et des vomissements. Elle est toxique pour la plupart des animaux, excepté les oiseaux. Elle affecte les vaches, les chiens et les chevaux. Une cuillère à soupe et demie de cette plante suffit à tuer un chien ou même un cheval. L’extrait de bulbe de narcisse a été longtemps utilisé en Afrique du Nord pour empoisonner les personnes ou les animaux.

Même de petites quantités peuvent causer la mort d’enfants et de chiens. Si vous suspectez un empoisonnement avec des parties de plantes ou de bulbes de narcisses, donnez beaucoup d’eau et du charbon actif à la personne concernée. En outre, vous devez vous rendre d’urgence à l’hôpital où le médecin pourra retirer le poison du tractus gastrique.