publicité

Cet automne, vous êtes tous conviés à ne pas vous débarrasser de vos paniers suspendus ou de vos plantes qui finissent le plus souvent par flétrir au coin des rues. Plutôt que de vous adonner à une telle pratique, pourquoi ne pas penser recyclage ou recharge de votre vieux terreau ? Cette alternative est non seulement facile, mais vous conduit aussi à faire des économies satisfaisantes.

Dès que l’automne s’installe, les pots et les paniers suspendus sont le plus souvent en fin de vie. Même en recourant à l’eau ou aux engrais chimiques, il est souvent compliqué de réussir à leur éviter un tel déclin.

Si les plantes ne sont plus récupérables, ce n’est pas le cas pour les pots ou les paniers suspendus. Plutôt que de vous débarrasser presque toujours du terreau chaque automne et d’avoir à en racheter une autre quantité, retenez qu’il y a mieux comme alternative à adopter dès maintenant. Sachant aussi que le terreau coûte plus cher d’une année à l’autre, songez à une solution qui vous épargne d’avoir à renouveler cette ressource importante chaque année serait l’idéal.

Fort heureusement, le recyclage du terreau existe et reste accessible à qui le souhaite et s’en donne les moyens. Il vous permet de recharger votre vieux terreau et de le réutiliser en toute quiétude, une manière très bénéfique de faire des économies considérables.

Réutiliser son vieux terreau, comment s’y prendre ?

Votre vieux terreau perd de sa structure d’une année à l’autre, c’est une évidence. Il ne suffit pas donc de le conserver intact pour pouvoir le réutiliser l’année d’après. Même si la plante qui s’y trouvait est renouvelée, vous ne pourrez pas lui assurer une réelle survie si vous ne restaurez pas la structure de votre terreau.

Pour recharger son vieux terreau, il vous suffit de créer un tas de compost qui se chargera ensuite de revitaliser votre sol avec simplicité. Cette pratique est simple à mettre en œuvre. Au même moment, il ne vous faudra pas trop d’espace avant de la rendre effective. Le plus souvent, il est possible de recharger son vieux terreau dans le petit coin de votre jardin ou dans un bac à compost. Vous pouvez également opter pour une ou deux poubelles d’une certaine taille.

Mise en place d’un tas de compost de terreau de rempotage

Pour recharger votre vieux terreau, vous pouvez le recycler avec le feuillage des plantes dans un tas de compost conventionnel. Cependant, il serait plus bénéfique et bien plus efficace d’opter pour la création d’un autre tas de compost.

Si pour un tas de compost conventionnel, les matières ajoutées sont de nature à ne pas se décomposer rapidement ; tel n’est pas le cas avec un compost de terreau. Ce dernier ne reçoit d’ailleurs que des éléments simples, efficaces et qui ne peinent pas à se décomposer aisément. C’est justement ce qui permet au tas de se décomposer avec la plus grande des facilités qui puisse être.

De cette façon, vous pourrez conserver un terreau léger et meuble que vous aurez la possibilité de réutiliser aisément au printemps suivant. Dans la pratique, il ne s’agit pas de faire un vrai compost de manière traditionnelle. Il est plutôt question de recharger le sol tout entier de sorte à maintenir sa consistance inchangée et sa structure aussi légère.

Installation d’un tas de compost de terreau

Le tas de compost de terreau peut se créer là où vous le souhaitez. Dans un coin de votre jardin, dans un bac à compost traditionnel ou encore dans un tambour ou une poubelle ; votre tas de compost de terreau n’en demande pas plus pour être installé.

Le plus important pour un tas de compost terreau, c’est de veiller à ce qu’il soit mis en place dans un emplacement convenable afin que vous n’ayez pas de mal à empiler les ingrédients. Dans son installation, prévoyez un dispositif d’écoulement pour le tas. Une façon de ne pas le rendre plus humide et saturé qu’il ne devrait l’être.

Pour les poubelles, ou les grands bacs, vous aurez donc à percer le fond pour satisfaire à l’exigence d’écoulement. Dès le moment où l’emplacement de votre bac est connu, rajoutez peu à peu le vieux terreau et des débris végétaux. N’oubliez pas de hacher le feuillage et les tiges pour les mettre en petits morceaux. C’est une condition essentielle à remplir absolument si vous tenez à avoir un tas de compost de terreau riche et bénéfique pour vos plantes.