publicité

Vous envisagez de cultiver un magnifique Anthurium ? Eh bien, dans cet article, nous allons non seulement vous expliquer comment faire, mais nous vous donnerons également quelques astuces pour réaliser une splendide composition Kokedama à base de fibre de coco !

Anthurium : infos utiles

L’Anthurium est une plante originaire des régions tropicales et appartient à la famille des Araceae. Il est généralement considéré comme une plante d’intérieur typique, en particulier dans nos territoires, qui ne sont guère tropicaux.

Parmi les caractéristiques particulières de cette plante, on trouve le fait qu’elle est munie d’une spathe ; c’est-à-dire une feuille inversée, pour ainsi dire, d’une couleur très forte, d’où sort le spadice, épi allongé à fleurs hermaphrodites. Il existe plus de 500 espèces différentes d’Anthurium, avec des couleurs et des formes distinctes.

Néanmoins, avant de l’acheter, gardez à l’esprit que cette plante nécessite des soins très particuliers. Généralement, il faut assurer une humidité adéquate et des températures élevées. Par exemple, pendant la saison froide, la température ne doit jamais descendre en dessous de 15°C : en effet, cette plante ne peut pas être conservée au jardin, car les changements de température peuvent lui être fatals. Au lieu de cela, optez plutôt pour un endroit lumineux, mais non exposé à la lumière directe du soleil.

Que sont les Kokedama et comment les fabriquer ?

Pour mieux comprendre ce que sont les Kokedama et comment en faire un avec notre plante Anthurium, on parle de compositions florales particulièrement recherchées pour une question esthétique.

D’origine japonaise, les Kokedama sont basés sur le concept de faire pousser des plantes sans pot. La plante ressemble à une sorte de sphère : il est ainsi possible de créer des jardins suspendus et de recréer l’atmosphère typique des jardins zen. Les sphères peuvent être posées sur un socle, par exemple un bol ou un plateau.

Pour ce faire, il vous faudra une plante jeune, aux feuilles saines et vigoureuses, aux tiges compactes ; sol principalement acide et boueux, avec de la tourbe mélangée à de l’argile si vous le souhaitez. Préparez d’abord le substrat, en mélangeant la tourbe et en ajoutant l’eau petit à petit pour obtenir un mélange homogène.

Commencez à donner une forme sphérique. Nettoyez ensuite les racines de la plante et incorporez-les dans la sphère réalisée, jusqu’à ce qu’elles soient entièrement recouvertes (on arrive au collet de la plante). Faites-la bien adhérer, à l’aide d’un bol et d’un filet. À ce stade, recouvrez le tout de fibre de coco et d’enveloppe. Laissez tremper dans l’eau au moins 2 heures, puis vidangez l’excédent d’eau, et c’est tout !